Actualités Fer et

Actualités Fer et

Actualités Fer et Foie 2001. Dépistage de masse de l’hémochromatose. Description série de 56 homozygotes H63D. NASH maladie hépatique.

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

mardi 11 décembre 2018

Actualités Fer et Foie juillet 2001

denrées alimentaires

Fer et Foie
Actualités Juillet 2001

Docteur JC Barbare - CH Compiègne
28 août 2001

Retour en haut de page

1. Le dépistage de masse de l’hémochromatose est envisagé ; il vient d’être fait une enquête préalable à sa mise en place en France par l’équipe de Rennes : génotypage HFE C282Y chez 8663 personnes consultant dans des centres de santé, recherche d’une surcharge en fer chez les homozygotes.
Chez l’homme, l’homozygotie a une pénétrance quasi-complète et peut donc être dépistée par l’association saturation de la transferrine, supérieure ou égale à 50 % et ferritinémie, supérieure ou égale à 130 µg/L.
Chez la femme, en revanche, aucun test phénotypique ne permettant d’identifier efficacement une homozygotie C282Y, le dépistage devrait être d’emblée génotypique.
Deugnier Y et al. Gastroenterol Clin Biol 2001 ;25 :A28. [Pas de résumé disponible sur Medline]

2. L'équipe de Montpellier vient de décrire une série de 56 homozygotes H63D dont 68 % avaient une surcharge en fer primitive ; il n’a pas été identifié d’autre mutation du gène HFE. En dehors du profil hétérozygote composite, le rôle de la mutation H63D dans la surcharge en fer n’est pas bien établi ; pourquoi cette prévalence élevée de surcharge en fer chez les homozygotes H63D alors que cette constatation n’a pas été faite dans d’autres pays ?
Un biais de recrutement est possible mais une surcharge en fer chez les homozygotes H63D a déjà été rapportée ; en pratique, il paraît raisonnable de rechercher les deux mutations C282Y et H63D chez les patients ayant une surcharge en fer Aguila-Martinez P et al. Gut 2001 ;48 :836-42 [Abstract Medline PubMed]

3. La NASH est la maladie hépatique à la mode, mais sa pathogénie est inconnue ; des arguments expérimentaux suggèrent un rôle du stress oxydatif ; une autre hypothèse vient d’être avancée par une équipe australienne : 50 % de 22 malades atteints de NASH avaient une pullulation microbienne intestinale (contre 22% chez des témoins) et une augmentation de la concentration sérique de TNF-a ; les auteurs suggèrent l’hypothèse suivante : chez certains malades ayant une stéatose dysmétabolique, il existerait une pullulation microbienne intestinale, responsable, par l’intermédiaire de la libération de cytokines, d’une réaction inflammatoire déterminant l’apparition des lésions de NASH. A suivre… Wiggs AJ et al. Gut 2001 ;48 :206-11 [Abstract Medline PubMed]

4. Les médicaments anti-diabétiques (troglitazone et metformine) améliorent les anomalies biologiques et les lésions hépatiques chez les obèses ; pas de panique ! vous n’avez pas (trop) de retard de bibliographie ; il s’agit d’un effet chez les RATS obèses ! Mais ces résultats expérimentaux, qui reposent sur un " rationnel " plutôt solide, suggèrent de réaliser des études pilotes chez l’homme Maher J. Hepatology 2001 ;33 :1338-39 Pas de résumé sur Medline . Voir les articles liés.

Retour en haut de page